Le Blog de Floriane

Portraits d’entrepreneurs inspirants

Fév 15, 2023 | Gaspillage alimentaire

Aujourd’hui, j’ouvre la collection des portraits d’entrepreneurs inspirants par Solid’agri et Les jardins de Solène

L’association Solid’agri et de l’entreprise Les Jardins de Solène sont une légumerie sociale et solidaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire et tout particulièrement sa fondatrice, Solène ESPITALIE.

Dons une interview, Solène raconte :

« A trop vouloir rentrer dans le moule on finit par ressembler à une tarte et on finit par ne plus être qu’un produit standardisé sans saveur, sans caractère, sans histoire ».

C’est le gâchis humain qui lui a donné l’envie de sortir du cadre, de travailler autrement, de valoriser ces compétences gâchées.

En 2008, elle a participé à la construction d’une structure un peu différente. L’idée était de créer une association qui emploie en CDI à temps plein en milieu ordinaire des personnes en situation de handicap, pour aller réaliser des prestations agricoles (vendanges, plantations maraîchères, récoltes, …). Pas d’éducateurs, ni d’encadrants. Deux de ses salariés sont devenus chefs d’équipe.

Ce ne fut pas un chemin tranquille, loin de là, ce fut « une bonne grosse traversée du désert », car beaucoup de murs restaient à faire tomber.

Le déclic :

Un soir de déprime, elle contacte sa mère pour avoir un peu de réconfort. Sa mère lui répond : « ma fille, tu t’épuises, tu gâches tes meilleures années, quand vas-tu trouver un vrai métier ? »

Elle fut extrêmement reconnaissante de ses paroles, elles furent déterminantes pour elle.

Car, un vrai métier pour sa mère et les gens en général, est un métier qui rentre dans les cases, comme institutrice, médecin, banquière. Son métier à elle ne rentre ni dans les cases, ni dans les tiroirs, ni dans les commandes normandes.

Elle a juste fait un pas de côté en fait, c’est juste du bon sens, des besoins locaux et concrets qui se rencontrent.

Elle a repensé à la phrase de sa mère : tu gâches tes meilleures années.

Solène pense le contraire. En effet, elle a créé une structure lui permettant d’exploiter son potentiel, d’aller au-delà de sa zone de confort, au-delà d’organigramme standard et de simple fiche de poste et aussi pour ses salariés qui étaient dans des structures spécialisées avec peu de possibilités d’évolution. Ses salariés sont co-décideurs avec elle, et ça, c’est tout sauf du gâchis pour elle.

Son second combat est le gaspillage des ressources : il faut changer les modèles existants pour optimiser l’utilisation de nos ressources avec plus de sobriété et d’efficacité pour en limiter le gaspillage et les impacts environnementaux, mais sans oublier d’optimiser le bien-être des individus.

A vouloir approvisionner des produits partout à toute heure de la journée, à vouloir des produits normés, standardisés, on en oublie l’envers du décor. Des fruits et légumes qui ne rentrent pas dans les cahiers des charges drastiques des acheteurs des grandes surfaces, sont jetés. Cela représente 41 tonnes à la seconde de gaspillage alimentaire et avec ¼ de tout ce qu’on jette, on pourrait nourrir les 870 millions de personnes qui meurent de faim chaque année, et ça, ça lui fait froid dans le dos.

Son idée

Pourquoi la restauration collective ne se fournit-elle pas en produits déclassés, hors calibre ?

Elle propose donc à la restauration collective de sa ville, des fruits et légumes déclassés, qui sont lavés, pelés, découpés, mis sous vide par son équipe. Des produits locaux prêts à l’emploi.

Sa volonté est de structurer l’offre et la demande pour revenir à l’économie locale, circulaire et solidaire.

Ce que ça change : 4000 petits écoliers mangent des produits frais, locaux et de saison et en plus avec leur repas, tout une démarche pédagogique et de sensibilisation a été mise en place : consommation plus durable, parce que c’est eux les faiseurs de changement de demain.

Ce qui l’anime c’est le plaisir, le plaisir de co-créer, de partager l’envie de sortir du cadre et surtout l’envie de ne pas ressembler à la fameuse tarte de l’adage.

Ne gâchons plus nos potentialités, nos idéaux, nos envies, nos idées et surtout ne gâchons pas les potentialités des générations à venir.

Elle encourage à faire ce pas de côté pour cultiver le champ des possibles.

Résumé de son action :

Ingénieure en agriculture, passée par le syndicat des Jeunes agriculteurs du Vaucluse, Solène Espitalié connaît bien les problématiques de main d’œuvre rencontrées par la profession. Engagée sur la thématique du développement durable et particulièrement sensibilisée au handicap, elle a l’idée, en 2008, de concilier ces différentes préoccupations en créant l’entreprise Solid’Agri.

Sa vocation : former et embaucher des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi et proposer leurs prestations à des exploitants agricoles du Vaucluse en quête permanente de personnel compétent et polyvalent pour assurer les activités saisonnières : plantations, taille, récoltes, vendanges…

Un parcours sécurisé jusqu’au CDI

Chez Solid’Agri, tout recrutement a pour objectif final la signature d’un CDI. Le parcours des nouveaux arrivants est bien jalonné : une évaluation en milieu de travail de deux semaines permet au candidat de vérifier sur le terrain son intérêt pour un métier qui reste très physique. Passée cette première étape, la personne signe un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) d’un an renouvelable qui lui donne le temps de se former, en interne ou en externe selon les besoins.

Une légumerie pour diversifier l’activité

En 2017, Solène Espitalié a lancé Les Jardins de Solène, un atelier de transformation de produit locaux déclassés proposés en « prêt à cuisiner » aux collectivités. Sur fond de lutte contre le gaspillage alimentaire, cette légumerie permet de diversifier l’activité et de mobiliser l’équipe Solid’Agri pendant les mois creux.

Enfin, l’équipe de Solid’Agri montre qu’il est possible d’embaucher durablement en milieu ordinaire des personnes en situation de handicap éloignées de l’emploi, de les former et de les conduire progressivement à se gérer elles-mêmes sur le terrain à la grande satisfaction des clients. Cela suppose une vraie prise en compte du handicap et un solide accompagnement.

Solène a ouvert la collection des portraits d’entrepreneurs inspirants, bientôt, la suite.

Retrouvez toutes les actions de Solid’agri et des Jardins de Solène ici : https://lesjardinsdesolene.com/

Retrouvez les inspirations de Pas de Gâchis Entre Nous ici : https://pasdegachisentrenous.com/qui-sommes-nous/

Portraits d’entreprises inspirantes

Après avoir présenté l’association Récup & Gamelles (voir notre article de blog : Portrait d’une association inspirante), cap sur La Rochelle...

Les trésors cachés du fond de notre réfrigérateur

Transformez les aliments oubliés en festin créatif. Nous avons tous été coupables de négliger les trésors cachés au fond de notre réfrigérateur. Ces...

Décoration de Noël zéro déchet

Il est tout à fait possible d’organiser un Noël zéro déchet afin de limiter le nombre effarant de déchets accumulés chaque année durant cette...

L’écume des confitures

Quand on fabrique soi-même ses confitures ou gelées, une mousse fine se crée remplie de l’impuretés des fruits. Très souvent, on la jette pensant...

Portrait d’une association inspirante

Voici le portrait d’une association inspirante que j’ai eu la chance de rencontrer : Récup et Gamelles. Basée à Lyon, elle lutte contre le...

Oh la la du chocolat

Une entreprise artisanale rochelaise qui a pour ambition de gourmandiser votre quotidien !

Je suis Nathalie, pâtissière de métier et passionnée du chocolat depuis plus de 25 ans.

Avec Oh la la du chocolat, j'ai créé une gamme de P'tites Surprises, de fines langues de chocolat parfumées et recouvertes de gourmandises maison dont une partie des ingrédients est issue de l'économie circulaire. En effet, je récupère des fruits invendus que je passe au déshydrateur pour les utiliser dans mes chocolats. Ma façon à moi de participer à la réduction du gaspillage alimentaire.

On trouve aussi les P'tits Mendiants Mélange Gourmand, les Fabuleuses Tablettes, qu'on peut personnaliser pour en faire un cadeau unique et les Cuillères chocolat à faire fondre dans du lait chaud pour faire son chocolat chaud ou à croquer direct si l'envie est trop forte.

Je réalise aussi des créations artistiques sur mesure pour des occasions particulières comme les mariages, baptême, anniversaire...

Plus d'excuses, il est temps de se régaler !

Retrouvez Nathalie sur Facebook

ORIGIN, c'est de la cuisine végétale, gourmande et naturelle à Indice Glycémique bas (IG bas), avec des plats 100% maison faits à La Rochelle.

⭐ ORIGIN c'est,
🔸 des recettes à IG bas
🔹 des produits bruts
🔸 des sucres naturels non-raffinés
🔹 des plats sans sucres ajoutés
🔸 des ingrédients issus de productions biologiques et/ou locales
🔹 des plats majoritairement sans gluten
🔸 des recettes véganes et végétariennes

Aude, la créatrice :

En 2016, je suis diagnostiquée d'un diabète de type 1 :

Une maladie qui est devenue une force de vie. Elle m'a amenée à me recentrer sur l'essentiel : des valeurs éthiques, écologiques et surtout la cuisine à IG bas, toujours gourmande. C'est de là qu'est né ORIGIN. Tout a commencé dans les parcs et les marchés, jusqu'à l'arrivée d'Alexandra : un duo, une évidence, qui fait évoluer ORIGIN vers le service traiteur, les ateliers cuisine et les évènements...

Le but, lui est toujours le même : proposer des recettes saines et savoureuses à tous les curieux et les gourmands.

Retrouvez Aude sur Instagram

0
    0
    Mon panier
    Mon panier est videRetour à la boutique